Frédéric Yeh,
Co-fondateur, Teqoya.

Comment est venue l’idée de Teqoya ?
Pierre Guitton, Co-fondateur de l’entreprise en 2015, voulait agir pour la santé de sa fille asthmatique. Des recherches avec plusieurs grandes écoles ont permis de breveter un procédé de purification d’air de nouvelle génération basé sur la technologie d’ionisation négative. Nous nous passons de ventilateur, ce qui rend le purificateur silencieux, et de filtres, ce qui est plus économique, plus écologique, sans entretien et surtout plus efficace. La ionisation négative permet en effet de traiter les microparticules de taille inférieure à 2,5 microns, qui ne sont pas éliminées par les systèmes de ventilation classique et sont les plus dangereuses, car elles pénètrent directement les poumons après inhalation.

Quand avez-vous décidé d’exporter en Chine ?
En fait, dès 2015, la marque a été déposée en France et en Chine. En effet, on savait déjà que les plus grandes agglomérations chinoises étaient très polluées comme Beijing et Tianjin. Les populations voulaient s’en protéger. Aujourd’hui, dans ces villes-là, le purificateur d’air est devenu un achat de base pour les habitants.

Pour quelles raisons avez-vous choisi de collaborer avec La Boutique France ?
Nous ne nous connaissions pas au départ de notre activité en Chine. Nous avons commencé à travailler avec La Boutique France en octobre 2017, parce que nous avons voulu être présents sur le e-commerce transfrontalier, où la demande est très forte. La Boutique France nous a aidé à nous installer sur la place de marché et nous avons bâti ensemble des actions marketing, en utilisant notamment les réseaux sociaux chinois, très actifs et prescripteurs.

Comment avez-vous positionné la marque Teqoya et avec quels premiers résultats ?
Nous avons mis en avant l’efficacité technologique et la qualité 100% Made in France. Nos produits se démarquent des purificateurs d’air classiques à filtres qui sont bruyants et qui ont un entretien coûteux. Ils sont totalement silencieux, sans entretien, très simple d’utilisation et garantis 10 ans.
Et cela séduit les Chinois : après un premier mois de commercialisation, la Chine représentait déjà 30% des ventes de Teqoya. Nous sommes optimistes et ambitieux pour l’avenir de notre entreprise. Le marché des purificateurs d’air connaît une croissance à deux chiffres ces dernières années. Avec nos produits actuels et nos innovations à venir en 2018, nous visons pour objectif 1% de part de marché, ce qui serait une belle réussite pour une PME comme la nôtre.

Auriez-vous un conseil à donner à une entreprise désirant rentrer sur ce marché ?
Le conseil que nous pouvons donner, c’est de ne pas céder d’exclusivité à un grand groupe chinois afin de rester libre et de garder son indépendance dans la gestion, ce qui est possible en choisissant La Boutique France comme partenaire.