"Les Chinoises ont adopté le maquillage à la française"

Anne Delleur,
Présidente, Arcancil Paris.

Comment définiriez-vous votre entreprise ?
Arcancil Paris est une marque historique du maquillage français.

Aviez-vous déjà une expérience dans l’export, et pourquoi la Chine ?
Nous étions déjà en France, en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Notre nouvel objectif était de conquérir l’Asie, et nous avons voulu relever un défi : nous adresser directement à un consommateur chinois qui va sur Internet pour choisir et acheter ses produits.

Pourquoi avoir choisi La Boutique France ?
C’était une formidable opportunité de promouvoir notre marque entourée d’autres marques françaises portant les mêmes valeurs que nous : une image à la française, d’élégance et de savoir-faire.
Par ailleurs, La Boutique France nous a permis de contourner les difficultés d’entrée sur le marché chinois et de commercialiser très rapidement nos produits.

Comment avez-vous procédé ?
Avant même de sélectionner des produits, nous avons fait des réunions de travail, avec l’appui des conseillers de La Boutique France, pour comprendre le marché et les consommateurs chinois, voir ce qui se vend le mieux, adapter et traduire notre discours… Nous avons bénéficié d’un accompagnement complet.

Quelles surprises éventuelles, bonnes ou mauvaises ?
Les consommateurs chinois sont différents. Ils ont par exemple des attentes fortes sur les ingrédients des produits. Les conseils fournis par La Boutique France nous ont été très utiles pour prévenir des erreurs et déconvenues.
Aujourd’hui, la préparation des colis pour nos clients chinois ne diffère pas de celle que nous avons toujours faite pour nos clients français. Une fois le colis prêt, notre partenaire le prend en charge jusqu’à sa livraison.

Quels résultats depuis l’entrée sur la place de marché ?
Notre entrée sur TMALL avec La Boutique France nous a permis de doubler les ventes que nous réalisions avant sur arcancil.com.

2018-02-20T16:45:26+00:00 31/01/2018|